Soignez-vous rapidement avec le Romarin – Usage interne

Transcription écrite de la vidéo (vidéo en fin d’article) :

Bonjour et bienvenue à tous.

Je suis heureux de vous retrouver pour la suite de cette vidéo sur le romarin. Dans cette partie, nous aborderons l’utilisation de cette plante à travers ses usages internes.

                            romarin

Avant de commencer, rappelons le credo que vous connaissez par coeur :

Je vous préviens que toutes les informations que je vous donnerai ; tant les indications thérapeutiques que les doses énoncées ; ne seront là qu’à titre purement indicatif. N’utiliser aucune préparation sans l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien. Si vous avez le moindre doute, sur votre état ou sur les informations que je vous délivre, référez-vous à un professionnel de santé.

 

– Stomachique, Spasmolytique :

* Le romarin va faciliter la digestion et sera très utile pour calmer les spasmes intestinaux lors de différentes maladies. Pour cela, il suffit de boire une décoction de romarin, préparée avec 2 cuillères à café de feuilles de romarin (environ 4 à 8g) pour 1 demi-litre d’eau. Mettez les feuilles de romarin dans l’eau, portez à ébullition pendant environ 5 minutes, filtrez et buvez jusqu’à 3 tasses par jour avant les repas pendant 3j maximum.

Utilisé en décoction, le romarin est également un détoxiquant hépatique. Par contre, il ne faudra pas l’utiliser au-delà de 3 jours lors d’une cure, sous risque d’avoir un effet contraire voire même une faiblesse hépatique.

* La teinture mère de romarin pourra être utilisée pour les mêmes propriétés. Mettez 50 gouttes dans de l’eau, 3 fois par jour pendant 3 jours.

* Finalement l’huile essentielle sera utilisée pour les spasmes, à la dose de 3 à 4 gouttes, 3 à 4 fois/jour par voie orale ou sur un comprimé neutre.

– Stimulant général (à faible dose) :

Le romarin pourra être utilisé comme un stimulant général, sous forme de vin. Pour cette utilisation, laissez macérer 50g de tige fleurie pendant 3j, filtrez. Prenez-en 2 petits verres par jour, avant chaque repas.

– Antiseptique pulmonaire et antitussif :

* Ensuite, cette plante permettra de traiter la toux grasse pour les adultes. Déposez 2 gouttes de romarin 1,8 cinéole sur un comprimé neutre, et cela 3 fois par jour pour une amélioration

* Vous pouvez également faire des inhalations de romarin. Placez des branches de romarin dans une casserole remplie d’eau froide. Portez le mélange à ébullition pendant une dizaine de minutes. Versez la préparation dans un inhalateur ou dans un bol et respirez longuement, ceci 2 fois par jour. Ces inhalations permettront de traiter le rhume. Cependant, éviter absolument de sortir dans la demi-heure suivant l’inhalation.

– Excès alimentaire :

* Pour finir, voyons voir comment traiter les crises de foie et les excès alimentaires le lendemain des fêtes. Rien de plus simple, prenez 1 goutte de romarin 1,8 cinéole + 1 goutte d’huile essentielle de citron jaune sur un comprimé neutre, 3 fois par jour. L’huile essentielle de citron, ou le jus d’un citron pressé va protéger le foie et améliorera l’action du romarin.

 

Et voilà la fin de mon monologue. Maintenant, un dernier mot sur les précautions d’emplois concernant cette plante. L’huile essentielle devra toujours être diluée dans une huile végétale avant d’être appliquée sur la peau. Pour l’utilisation orale, ne dépassez jamais 6 gouttes par jour pour un adulte, soit 2 gouttes 3 fois par jour, et 3 gouttes pour les enfants ayant plus de 12ans. La diffusion atmosphérique de l’huile essentielle est réellement contre-indiquée. Faites très attention avec elle.

Ne jamais utiliser l’HE chez la femme enceinte et allaitante, ni chez les enfants de moins de 12 ans. Pour une utilisation chez des enfants entre 7 et 12 ans, demandez conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

Evitez également le romarin en cas d’allergie à cette plante. Cela paraît couler de source mais je le précise, on ne sait jamais. Les épileptiques éviteront consciencieusement l’HE, comme toutes les autres HE, bien entendu.

Par contre, ce qui est moins connu, c’est pour les personnes ayant des antécédents personnels ou familiaux de cancers hormono-dépendants. Il faudra à tout prix ne pas utiliser l’HE de romarin à verbénone.

 

J’ai fini pour aujourd’hui. Dans la vidéo suivante, je vous présenterais l’ennemi de nos grands-mères et le cauchemar des cours de récréation, le poil à gratter. Savez-vous de qui je parle ?

Encore merci d’avoir regardé cette vidéo. N’hésitez pas à la partagez si elle vous a plu et si vous pensez qu’elle pourra servir à d’autres personnes.

N’oubliez pas de me laissez un commentaire en dessous de la vidéo. Prenez soin de vous et ne faites pas trop de bêtises avec vos préparations.

Encore merci et à très bientôt pour une nouvelle vidéo.

Bye

Philippe

Bonjour,
Oui et non… Tout dépend l’utilisation que vous souhaitez en faire ainsi que la quantité et vos antécédents.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *