Lutter contre les brûlures : Lavande – Utilisation externe – 2/3

Transcription écrite de la vidéo (vidéo en fin d’article) :

                              bigth_4225

Comme nous l’avons vu ensemble dans l’article précédent, la lavande est une plante fabuleuse dont l’utilisation remonte à la nuit des temps. Voyons voir maintenant comment faire des préparations pour soigner tous vos soucis.

Passons maintenant aux propriétés médicinales. Avant toutes choses, je vous préviens que toutes les informations que je vous donnerai, tant les indications thérapeutiques que les doses énoncées, sont à titre purement indicatif. N’utiliser aucune préparation sans l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien. Si vous avez le moindre doute, sur votre état ou sur les informations que je vous donne, référez-vous à un professionnel de santé.

Reprenons le cours de l’exposé. Pour la lavande, il existe deux espèces botaniques. Sans rentrer dans les détails, parce que cela n’intéressera pas tout le monde, je vais juste vous les présenter rapidement :

– la première, la lavande officinale (aussi appelée lavande fine) est la plus répandue, et la plus appréciée. Elle est implantée majoritairement dans le sud de la France, dans les régions ensoleillées. Son huile essentielle est de très bonne qualité, principalement par son odeur agréable qui est très appréciée.

– la deuxième espèce est la lavande aspic. Elle a un parfum plus fort, légèrement camphré. Elle pousse entre 0 et 600m d’altitude et sera utilisée préférentiellement pour relaxer les muscles contractés.

– Une dernière catégorie de lavande existe, il s’agit du lavandin. Ce n’est pas une espèce au sens botanique du terme, mais c’est un hybride naturel produit par le croisement de la lavande officinale et de la lavande aspic. Il aura donc les propriétés thérapeutiques de ses deux parents. Il est très intéressant pour son rendement en huile essentielle : peu de fleurs produiront beaucoup d’huile essentielle. Cependant, ce fort rendement rendra la qualité de l’huile médiocre. Son prix s’en ressentira et les produits à base de lavandin seront par conséquent plus abordables.

 

Passons aux propriétés médicinales de la lavande. Elle est antiseptique, bactéricide, antirhumatismal, cholérétique, digestive, cicatrisante et également antispasmodique. Ses utilisations sont nombreuses et variées. Merci d’avoir regardé cette vidéo assez courte et à bientôt.

Je rigole, bien sûr ! Je souhaite sincèrement vous donner plus d’informations à propos des propriétés thérapeutiques de cette plante. Rentrer dans le détail pour me démarquer de tout ce que vous pouvez trouver sur internet. Personnellement, je trouve que vous pouvez trouver tout et n’importe quoi sur la toile. Vous pouvez trouver sans souci une liste exhaustive de toutes les propriétés médicinales, tel que je viens de les décrire. C’est un premier pas. Cependant, ce n’est pas suffisant. Vous pouvez trouver que la lavande est antiseptique. C’est super. Un jour, alors que vous vous faites une petite plaie, l’article que vous aviez lu vous revient en mémoire. Vous pensez : “Super, j’ai la plante qu’il me faut pour me soigner”. Vous allez récolter quelques brins dans votre jardin ou vous allez acheter de l’huile essentielle dans un magasin. En revenant chez vous, vous décidez de verser entièrement le flacon sur la plaie que vous avez. Comme dit le proverbe : “Mieux vaut prévenir que guérir”. Ça y est, vous vous êtes soigné tout seul comme un professionnel. Vous pouvez être content car vous êtes guéri. Eh bien non ! La seule action qui s’est produite, c’est que votre blessure vous fait encore plus mal car l’huile essentielle pure agresse la peau. C’est pour cela qu’il n’y a aucun intérêt à trouver juste une indication sur un site.

Pour pallier à cette carence d’information, je vais aller au fond de mes explications. A chaque fois que je vous donnerai une indication thérapeutique, je vous donnerai une formule qui permettra de vous soigner en conséquence. Une formule qui marche. Je vous transmettrai le meilleur de la plante.

Par contre, pour ne pas que la vidéo dure trop longtemps, je ne vous fournirai que des formules ayant un seul composant : la lavande. Je pourrais, effectivement, vous donner des mélanges pour vous soigner, comprenant cinq ou six huiles essentielles (ou plantes). Cela n’aurait aucun intérêt, si ce n’est de vous ruiner à l’achat des ingrédients, et permettre de battre le record de longueur d’une vidéo. Je vais ainsi me focaliser sur la lavande, et uniquement la lavande. Sachez cependant qu’à cause de cette méthodologie, les remèdes que je vais vous délivrer ne seront peut-être pas les plus efficaces pour une pathologie donnée. Ultérieurement, dans d’autres vidéos ou d’autres formations, je séparerais chaque pathologie et ferais une liste des remèdes les plus efficaces jusqu’aux médicaments d’appoint.

Laissez-moi une petite seconde pour prendre mes tusts, je veux vous donner mal au crâne.

 

Avant de m’élancer dans un monologue interminable, permettez-moi de préciser un petit détail. Dans toute cette partie, je parlerais, par défaut, de la lavande officinale. Si ce n’est pas le cas, je le préciserais au moment opportun.

Parlons, tout d’abord, des propriétés externes de la lavande. Elle va être principalement cicatrisante. C’est une des deux utilisations les plus répandues pour cette plante.

– Cicatrisante :

Des lotions pour traiter les brûlures seront fabriquées grâce à cette fabuleuse plante.

Mélangez 30ml d’huile d’amande douce avec 15 gouttes d’huile essentielle de lavande + 5 gouttes d’huile essentielle de carotte.

Je vous entends d’ici. Je viens juste de vous matraquer que je ne donnerais des formules qu’avec de la lavande et voilà que, dès la première, je commence à déraper. Il s’agit là d’une exception. En effet, l’huile essentielle de carotte a un pouvoir régénérant cutané. C’est le petit plus qui permettra une vraie efficacité sur les brûlures assez profondes. Vous pouvez très bien utiliser cette formule sans la carotte (soit 30ml d’huile végétale d’amande douce + 15 gouttes d’huile essentielle de lavande), mais ce sera plutôt pour traiter les brûlures légères, type coups de soleil.

Autre indication, l’huile végétale d’amande douce permet surtout de diluer l’huile essentielle pour ne pas l’appliquer pure sur la peau. Cependant, elle sera également adoucissante.

– Acné :

Pour sécher et désinfecter les boutons d’acné grâce à la lavande, il faudra mettre 1-2 gouttes d’huile essentielle sur un coton-tige et tamponner ceux-ci 1 à 2 fois chaque jour.

– Eczéma :

La lavande sert aussi à traiter l’eczéma sec et les éruptions sur les peaux atopiques. Il faudra utiliser la préparation suivante,

1 poignée de fleurs fraîches (ou sèches) dans un demi-litre d’huile d’olive. Faites chauffer au bain-marie 2h, filtrez et appliquez l’huile obtenue en grosses couches sur les plaques. La crise passera plus vite et sera moins douloureuse.

– Plusieurs autres pommades existent, mais je ne m’y arrêterais pas. Si vous êtes vraiment intéressé, dites-le moi en commentaire et j’en reparlerais plus tard.

– Antimigraineuse :

Il s’agit d’une autre propriété de l’huile essentielle de lavande. Etalez simplement quelques gouttes directement sur les tempes pour faire passer le malaise.

Comme je l’ai précisé précédemment, d’autres huiles essentielles seront plus performantes pour faire passer les crises, mais la lavande permettra de faire passer les premiers symptômes et pourra tout de même s’avérer utile si vous n’avez rien d’autre sous la main. Mieux vaut un petit soulagement, que de ne pas se traiter du tout.

– Antiseptique, bactéricide :

* Tout d’abord une utilisation historique, datant du Moyen-Age. Les infections de la paupière (les blépharites) étaient traitées grâce à de l’eau de lavande. Il fallait mélanger 60g de fleurs fraîches avec 1L d’alcool entre 30 et 35°C, laisser macérer un mois et l’appliquer ensuite sur la paupière. Cette utilisation s’est bien entendu perdue à travers les âges car elle était assez compliquée à réaliser. Non par sa complexité technique, mais par le délai d’attente effroyablement long. En 1 mois, vous avez le temps de guérir dix fois. Mais il est vrai que cela montre bien le côté antiseptique de la plante.

* Actuellement, on utilise plutôt la lavande pour éloigner les nuisibles et les insectes. Le sachet de lavande est l’emploi le plus répandu, surtout par nos grands-mères. En mettant un petit sachet dans son armoire, les mites vont s’enfuir rapidement.

* De nos jours, la lavande est plus connue pour éloigner les poux. 1 goutte derrière les oreilles tous les jours fera des miracles. Par contre, il ne faudra l’utiliser que sur des enfants ayant plus de 7 ans. Si vous avez des enfants plus jeunes, ne l’utilisez que sur avis de votre médecin ou de votre pharmacien. Entre 5 et 6 ans, vous pouvez utiliser le même traitement, seulement il faudra diluer l’huile essentielle dans une huile végétale pour ne pas agresser la peau de votre enfant.

* Répulsif : Même si la lavande n’est pas aussi efficace que la citronnelle, elle pourra tout de même être utilisée pour éloigner insectes et moustiques. Vous l’utiliserez principalement si vous décidez de vous promener dans le sud et que vous avez oublié votre spray répulsif.

Frottez-vous directement la peau avec des fleurs de lavande, ou alors, diluez 2-3 gouttes d’huile essentielle dans votre crème solaire ou dans une base végétale.

Imaginez un peu la discussion avec vos amis qui vous regarderont intrigué : “Mais pourquoi te frottes-tu avec de la lavande ? C’est n’importe quoi”. Sans rien dire, la balade s’éternise jusqu’au soir. En rentrant, vous apercevez vos compagnons se gratter à s’en arracher la peau. Innocemment vous pouvez leur poser la question qui tue : “Tiens donc, tu as été piqué ?”

A coup sûr leur réponse ne se fera pas attendre : “Mais pourquoi n’as-tu pas été piqué toi ? Je me suis fait dévorer. C’était la plus désagréable balade de mon été.”

Représentez-vous une publicité télé. Vous sortez votre flacon de lavande en disant : “Oui, mais moi, c’est parce que j’avais le parfum La LAVANDE QUI TUE. Le nouveau parfum du Dr Bidulechouette. La Lavande qui tue va vous aider à soigner tous les maux de votre vie. C’est le meilleur remède dont vous pouvez faire l’acquisition.”

Voilà juste une petite anecdote pour marquer votre esprit et que vous vous souveniez plus tard de cette indication. Ne vous jetez tout de même pas dans les buissons de lavande, dès que vous en voyez un. Dans ce cas, on vous trouvera encore plus bizarre que lorsque vous vous frottiez avec les fleurs.

* La lavande pourra aussi être utilisée contre la teigne, la gale. L’huile essentielle détruit les bacilles de la tuberculose, du staphylocoque, du pneumocoque et de la coqueluche. Néanmoins, pour toutes ces indications, n’essayez même pas. Il faut des concentrations très spécifiques et très élevées. Mieux vaut laisser les milieux médicaux traiter ces pathologies.

– Antivenimeuse :

Voilà, en tout cas, une autre utilisation que vous pouvez faire par vous même. Très utilisée dans les Alpes, par les chasseurs alpins, la lavande est appliquée directement après une morsure de vipère. Il faut se frotter la morsure immédiatement pour une action efficace. Cet emploi pourrait avoir donné son nom à la lavande aspic, mais ce n’est qu’une hypothèse.

– Calmante :

Et voici une des dernières utilisations de la plante par voie externe que je vous proposerais. La lavande est calmante et apaisante.

* Dans votre bain, mettez 3-4 gouttes d’huile essentielle pour vous relaxer, soit un bouquet entier de lavande. Dans ce dernier cas, la plante sera relaxante et antiseptique en même temps. De quoi se coucher tranquillement et redémarrer une journée en pleine forme.

* Contre les insomnies, vous pouvez mettre 1-2 gouttes directement sur votre oreiller. Alors attention, pas sur la face ou vous allez dormir, mais plutôt de l’autre côté.

* L’utilisation en diffusion marche également très bien pour imprégner votre chambre à coucher. 15 minutes avant de vous coucher, laissez l’huile essentielle se répandre quelques minutes pour faciliter votre endormissement.

– Courbatures :

Pour cette indication, il faudra utiliser la lavande aspic ou bien le lavandin. En huile essentielle, la lavande est très utilisée par les sportifs, surtout pour des massages décontractant avant ou après le sport.

Pour des massages décontractant, mélangez 5 ml d’huile essentielle de lavandin dans 100ml d’une base végétale. Vous pouvez utiliser l’huile végétale d’amande douce qui est très hydratante. Frottez les muscles après l’effort, le camphre contenu dans le lavandin va chauffer le muscle et permettre de le décontracter.

Si vous voulez préparer une plus faible quantité, mettez 2 gouttes d’huile essentielle de lavandin dans une noisette d’huile végétale d’amande douce.

– Ambiance :

Enfin la dernière partie. Cet usage dépasse le côté médical, mais l’effet sera extraordinaire. Mettez 1 ou 2 gouttes d’huile essentielle sur votre paillasson. A chaque fois que quelqu’un va marcher dessus, l’odeur va se diffuser dans la pièce pour l’embaumer.

Pour récapituler, en usage externe, la lavande va être : cicatrisante (brûlure, coup de soleil), antimigraineuse, antiseptique, calmante et va soulager les contractures musculaires.

Charlottesometimes

Bonjour,
Merci pour cet article.
Je veux bien le nom de la pommade pour lutter contre un eczema sur le visage. J’utilise actuellement de la lavande aspic pure sur les plaies….
Mercu

Philippe

Bonjour Charlotte,
Pour l’eczéma, vous pouvez utiliser la Camomille allemande (Camomilla recutita) en plante ou en huile essentielle.
Si vous utilisez l’huile essentielle, vous pouvez la diluer dans du beurre de karité (particulièrement efficace) à hauteur d’1 goutte pour 5 à 10g de beurre de karité (voire même plus).
Attention tout de même aux contours des yeux.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *