Luttez contre les jambes lourdes

Luttez contre les jambes lourdes

 

87449474_o

L’été se rapproche à petits pas mais les vagues de chaleur vont certainement arriver avant que nous y soyons préparés. D’ailleurs n’y est-on jamais préparé ?

 

Je n’ai pas décidé de jouer à Mr Météo aujourd’hui, mais de vous parler des jambes lourdes : le supplice pour beaucoup de monde lors de l’été.

 

Mais avant de vous dire comment vous soigner, voyons voir pourquoi vous en souffrez.

Vous le savez certainement, cette sensation est provoquée par une stase du sang dans les veines des jambes. Mais pourquoi a-t-elle décidé de s’attaquer à vous à pas à quelqu’un d’autre ? Malheureusement, il s’agit surtout de nos habitudes de vie qui rend cette pathologie de plus en plus fréquente et qui touche beaucoup de personnes.

Outre l’hérédité qui entre en jeu, le manque d’activité physique, le surpoids et la station debout avec piétinement pendant une longue durée n’arrange rien.

 

Quel est le mécanisme exact ?

Le coeur expulse le sang dans tout le corps par les artères. Il y distribue l’oxygène pour faire fonctionner toutes nos cellules et se charge en substances nocives. Ensuite le sang revient au coeur et est envoyé aux poumons pour évacuer les toxines et refaire le plein d’oxygène.

Pour finir la boucle, il revient au coeur qui va l’expulser à nouveau dans tous les organes.

Il y a donc une pompe au début… et au milieu. Le sang doit trouver un moyen alternatif pour revenir au coeur à chaque fois. Il fait ce chemin grâce aux veines.

Les veines sont de petits vaisseaux extrêmement élastiques possédant des valves “antiretour”, permettant la circulation en sens unique.

Imaginez un peu le bazar que ce serait si le sang décidait, dans la même veine, d’aller dans deux directions opposées. Ces valves agissent comme des agents de la circulation. Mais elles ne font pas tout.

Le retour du sang vers le coeur se fait majoritairement grâce à deux mécanismes :

– contraction musculaire

– écrasement de la voûte plantaire

 

Oui, vous avez bien lu. Le fait de marcher va écraser les veines de la voûte plantaire permettant au sang de se propulser vers le coeur.

De même, les muscles des mollets vont jouer le rôle de pompe pour faire avancer le sang vers la pompe naturelle : le coeur.

C’est pour cela que l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé) et tant d’autres organismes médicaux recommandent chaudement la marche tous les jours.

Si vous ne pouvez pas, essayez au minimum de prendre des pauses régulièrement pour faire quelques pas et/ou des flexions du pied dans la journée pour réactiver la pompe sanguine.

 

Evitez également le plus possible les aliments entraînant une congestion des veines tels que l’alcool, le café, le tabac…

 

Traitement :

Voyons maintenant comment se soulager grâce aux huiles essentielles (qui n’empêchent pas d’avoir une bonne hygiène de vie à côté).

 

Il y a trois huiles essentielles qui ont des vertus exceptionnelles pour tonifier les veines : le Cyprès de Provence (Cupressus sempervirens), le Cèdre de Virginie (Juniperus virginiana) et le Pin Sylvestre ou de Patagonie (Pinus sylvestris ou ponderosa).

 

L’huile essentielle de Pin permettra de décongestionner les veines et de faciliter la circulation du sang.

L’huile essentielle de Cèdre aura sensiblement les mêmes effets mais sera également légèrement anti-inflammatoire.

L’huile essentielle de Cyprès sera, elle aussi, décongestionnante mais aura en plus, une action de protection sur les vaisseaux, d’où sa présence quasi obligatoire dans la formule.

 

Le massage sera le principal moyen d’utilisation, au plus proche de la localisation. Il faudra qu’il soit doux sur le trajet veineux jusqu’à disparition des symptômes.

Il faudra le faire deux à trois fois par jour avec la formule suivante :

2 gouttes de Cèdre de virginie + 3 gouttes d’huile essentielle de Cyprès dans 20 gouttes d’huile végétale de Macadamia (ou de Calophylle).

Ces deux huiles végétales vont compléter la synergie des huiles essentielles puisqu’elles vont aider à tonifier la circulation sanguine.

A la place de l’huile essentielle de Cèdre, vous pouvez mettre l’huile essentielle de Pin.

Attention : l’huile essentielle de Cèdre peut cristalliser à température ambiante. Il suffira de réchauffer le flacon entre vos mains ou sous un filet d’eau tiède pour retrouver la fluidité.

 

Si vous ne devez choisir qu’une seule huile essentielle, prenez celle de Cyprès qui sera la plus efficace pour votre traitement.

 

Précautions :

– Eviter durant la grossesse

– Ne pas utiliser si cancer hormono-dépendant

– Faire d’abord un test cutané (au pli du coude) pour détecter toute allergie à l’un des composants

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *