Se soigner avec l’huile essentielle de Lavande fine

Vous désirez préparer des remèdes à base d’huile essentielle de Lavande fine mais vous ne connaissez pas les ingrédients ni les quantités ?

Alors vous êtes au bon endroit car j’ai pensé à vous. Dans cet article, vous retrouverez soigneusement retranscrits une très grandes quantités de traitements possibles grâce à l’huile essentielle de Lavande fine.

Vous désirez en savoir un peu plus sur l’huile essentielle de Lavande fine ? Alors rendez-vous à l’article : Huile essentielle de Lavande fine

Usage externe :

Cicatrisante :

L’huile essentielle appliquée sur la peau nue soulage la douleur et facilite la cicatrisation des plaies.

Appliquée pure sur la peau, ou sur une compresse, elle soulage les brûlures, les plaies infectées, les eczémas, l’acné et les contusions (selon Maurice Messegue).

                – L’huile des petites brûlures (coups de soleil ou légères brûlures) : Appliquez une huile composée de 50ml d’huile de massage + 80g d’huile essentielle de lavande + 20g d’huile essentielle de géranium rosat (selon le docteur Valnet).

                – Traitement des brûlures : Huile essentielle de lavande 10g dans 100g d’huile d’olive. Badigeonner les plaies

                – Préparez votre lotion anti-brûlures : 30ml d’huile végétale d’amande douce + 15 gouttes d’huile essentielle de lavande + 5 gouttes d’huile essentielle de carotte

Après avoir refroidi la brûlure sous l’eau froide, appliquez quelques gouttes de cette lotion sur la plaie

                – Coups de soleil : 2 gouttes de Lavande officinale dans une noisette de crème hydratante, appliquer sur la zone lésée, 3 fois par jour

               – Effet apaisant lors de crises de dermatite atopique (eczéma sec) : On attribue cet effet à la Lavande grâce à une poignée dans 1/2 litre d’huile d’olive. Placer au bain-marie pendant 2 heures. Laisser macérer une nuit. Passer à travers un linge et utiliser en onctions

                – Acné : 1 goutte de Lavande Aspic, application sur un coton tige sur les boutons, 2 à 3 fois par jour

Elle soigne également les plaies de toutes natures, simples atones (ulcère de jambe), infectées, gangreneuses, syphilitiques, chancres, fistules anales

                – Pour lavages, irrigations pansements des plaies et brûlures :

  • Essence de lavande déterpénée : 100g
  • Sulforicinate de soude : 900g
  • A utiliser à la dose de 2 à 4 % dans l’eau. Egalement pour vaporisation dans les salles publiques (solution à 2 %)

               – Associations bactéricides et cytophylactiques (plaies atones) : Mélange d’essence de thym/essence de lavande OU essence de citron déterpénée/carvacrol

                – Huile aromatique pour badigeonnage des plaies atones :

  • Essence de lavande : 10g
  • Huile d’olive : 100g

                – Plaies syphilitiques, chancres, fistules anales, pelade : Tamponner avec de l’essence de Lavande déterpénée

                – Pommade pour fissures anales (Meurisse) :

  • Lavande déterpénée : 1g
  • Huile de vaseline : 5g
  • Oxyde de zinc : 10g
  • Sous-nitrate de bismuth : 4g
  • Vaseline blanche : 15g

Antimigraineuse :

Étalée sur les tempes, l’huile essentielle de lavande soulage les migraines et les maux de têtes.

Antiseptique, bactéricide et parasiticide (interne et externe) :

                – Dans l’Antiquité, l’eau de lavande était utilisée pour combattre les blépharites avec la formule d’une eau de lavande :

  • Fleurs de lavande (fraîches) : 60g
  • Alcool à 32° : 1 litre
  • Laisser macérer un mois et filtrer

                – L’huile essentielle de lavande est l’une des plus utilisées en cas de conjonctivite bactérienne. Leur utilisation doit être prudente et doivent toujours être diluées (quelques gouttes dans l’équivalent d’un verre d’eau tiède) et ne jamais être utilisées pures.

               – Répulsive des insectes nuisibles tels que les poux (1 goutte derrière les oreilles en prévention), les puces, les moustiques et les mites. Il suffit simplement de parfumer la pièce ou l’endroit avec un peu d’huile essentielle. Pour éloigner les poux, on privilégiera l’huile essentielle de Lavandin abrial

                – Prévention des poux (>7 ans) : 2 gouttes de Lavande (ou Lavandin abrial) dans une dose de shampoing. Laver les cheveux et laisser reposer 2 minutes avant de rincer (fermer les yeux), 1 fois par jour, 2 jours de suite

                – Shampooing préventif contre les poux (pour les enfants de plus de 12 ans) :

  • 250ml de shampooing doux ou shampooing neutre
  • 30 gouttes d’huile essentielle de tea -tree
  • 30 gouttes d’huile essentielle d’eucalyptus
  • 30 gouttes d’huile essentielle de lavande fine

                – L’huile est assez efficace pour écarter les insectes.

               – Elimination des parasites instestinaux : 1 goutte sur un sucre en cure de 3 jours.

               – Répulsive des mites : Un ou plusieurs sachets de fleurs de Lavande dans chaque armoire éloigne les mites (à renouveler au bout de plusieurs mois, lorsque le parfum s’estompe).

               – Traitement des otites : Quelques gouttes d’huile sur un coton-tige suffisent à calmer une otite bénigne (MAIS DECONSEILLE sans avis médical).

               – Elle soulage aussi les piqûres d’insectes : frictionner avec de l’huile essentielle de Lavande pure (la Lavande Aspic est encore plus efficace).

               – Elle détruit de nombreuses bactéries :

  • A la dose de 4,5%, l’essence de lavande tue le bacille d’Eberth (typhoïde) et le staphylocoque. A 5%, elle détruit le bacille de Lœffler (diphtérie) : Professeurs Morel et Rochaix, 1926.
  • Son pouvoir antiseptique est plus puissant que celui du phénol, du crésol et du gaïacol.
  • L’essence de lavande tue le bacille de la tuberculose à la dose de 0,2‰ (Professeurs Courmont, Morel, Bay, 1928). Les vapeurs détruisent le pneumocoque et le streptocoque hémolytique en 12 à 24 heures.
  • Contribue à soigner la coqueluche, les fièvres éruptives, les maladies infectieuses

               – Purification de l’atmosphère des habitations : Utilisation en aérosols ou diffuseurs

                – Pommade d’Helmerich (contre la gale) :

  • Gomme adragante : 1g
  • Sous-carbonate de potasse : 50g
  • Soufre sublimé : 100g
  • Glycérine : 200g
  • Essence de lavande
  • Essence de citron
  • Essence de menthe
  • Essence de girofle
  • E
  • ssence de cannelle
  • (quantité pour l’ensemble des essences : 1g)

                – Lotion stimulante de Sabouraud (contre la pelade) :

  • Teinture d’essence de lavande : 30g
  • Acétone pure : 30g
  • Eau distillée : 30g
  • Nitrate de sodium pur : 0,50g
  • Nitrate de pilocarpine : 50 centigrammes
  • Alcool à 90° : q.s.p. 250 ml
  • En frictions quotidiennes du cuir chevelu

                – Phtiriase (dermatose provoquée par les poux de tête, de corps, de pubis) : Lotion de vinaigre de lavande

  • Sommités fleuries fraîches : 100g
  • Vinaigre : 0,5L
  • Laisser macérer 2 semaines en remuant de temps en temps

                – Teigne : Lotion à la lavande, laisser macérer 2 semaines 100g de fleurs dans 1 demi-litre d’eau-de-vie à 30°, filtrer ; lotionner les plaques.

Antivenimeuse (traitement d’appoint) :

L’essence de lavande a des propriétés antivenimeuses (contre les morsures de vipère) bien connues de certains chasseurs. Dans les Alpes, lorsque leurs chiens sont mordus par des vipères, les chasseurs cueillent de la lavande, la froissent et en frottent les animaux mordus. Le venin est immédiatement neutralisé. Ceci pourrait expliquer le nom de la Lavande aspic (encore plus efficace que la Lavande fine).

Appliquée pure sur la peau elle soulage les piqûres d’insectes. Il est donc toujours utile d’emporter, en promenade à la montagne ou à la campagne, un petit flacon d’huile essentielle. En cas de piqûre, il est efficace de l’appliquer immédiatement sur la partie touchée.

Les plaies des piqûres d’insectes peuvent également être frottées directement avec des fleurs de lavande.

Régulatrice du système nerveux, calmante :

Décoction ou “laits” de lavande pour les bains généraux. Ces bains sont sédatifs (troubles nerveux, insomnies). A prendre de préférence le soir.

                – Un simple bain parfumé à la lavande pour se relaxer : Quelques gouttes d’essence dans le bain pour l’hygiène et la santé.

                – Un bain relaxant et anti-stress : 3 ou 4 gouttes d’huile essentielle de lavande ajoutées à du savon liquide pour une meilleure dispersion.

                – Bain calmant et désinfectant : Un bouquet de lavande dans le bain agit comme un calmant et un désinfectant à la fois.

                – Un massage détente : diluer 1 à 4 gouttes d’huile essentielle de Lavande dans une cuillère à café d’huile d’amande douce puis masser légèrement pour faire pénétrer. Le massage des pieds avec de l’huile essentielle de Lavande fine (diluée) aide également très bien à se relaxer.

                – Un massage relaxant : Rien de tel qu’un massage du front et des tempes pour se détendre et trouver facilement le sommeil (quelques gouttes d’huile essentielle de Lavande suffiront sur un mouchoir fin).

                – Baume apaisant et relaxant : 30ml d’huile végétale de votre choix + 1 cuillerée à café de cire d’abeille en granulés + 10 gouttes d’huile essentielle de camomille romaine + 20 gouttes d’huile essentielle de lavande fine

                – Le pot-pourri lavande : Placer de la fleur de lavande dans un récipient en verre transparent, y ajouter des pétales de roses ou d’autres fleurs séchées. Brasser de temps en temps les fleurs pour libérer leur parfum. Le parfum de la lavande favorise la relaxation.

               – Traitement des insomnies : 2 à 3 gouttes sur l’oreiller suffisent

               – Favoriser l’endormissement : Diffusion d’huile essentielle de Lavande fine le soir dans la chambre

               – Elle offre une bonne association avec d’autres plantes somnifères, notamment la Passiflore (Passiflora incarnata) et la Mélisse (Melissa officinalis).

Antirhumatismale, antalgique :

Utilisée en massage, l’huile essentielle de lavande peut apaiser les douleurs rhumatismales tout en permettant de renforcer la résistance physique et le système immunitaire.

                – Traitement des rhumatismes : Alcoolat en lotions et frictions

                – Un massage décontractant : Mélanger 5 ml d’huile essentielle de Lavande fine dans 100 ml d’huile d’amande douce. Masser les muscles contractés.

                – Contracture musculaire : 3 gouttes de Lavande officinale + 3 gouttes de Romarin 1,8 cinéole + 10 gouttes d’huile végétale de Macadamia, appliquer en massage, 3 fois par jour

Des frictions et massages avec l’huile essentielle pure sont aussi très efficaces

               – Douleur dentaire : Faire pénétrer l’huile par massage sur la joue au-dessus d’une dent douloureuse.

               – Antirhumatismale : L’huile essentielle de Lavande entre dans la composition de l’Alcoolat Vulnéraire du Codex et dans la composition de l’Huile de Jusquiame Composée. Elle est utilisée en emplâtre pour les plaies et les frictions antirhumatismales

                – En huile pour massage : 2 à 4 gouttes par 60 ml de base neutre (ex : huile d’amande douce) pour soulager les douleurs liées aux foulures, entorses et crampes musculaires.

                – Courbatures musculaires : 2 gouttes d’huile essentielle de Lavande + 5 gouttes d’huile végétale de Noisette, application en massage après l’effort

Leucorrhées, soins intimes :

                – Décoction : Une poignée de fleurs par litre d’eau. Faire bouillir 10 mn. Ajouter à un litre d’eau. À utiliser en injection vaginale.

               – Règles douloureuses : L’huile essentielle, en massage sur le bas de l’abdomen, peut apporter un soulagement rapide : 2 gouttes de Lavande + 2 gouttes de Sauge sclarée + 5 gouttes d’huile végétale de Macadamia, en massage du bas du dos et du ventre, 3 ou 4 fois par jour en fonction de l’intensité des douleurs

Ambiance d’une habitation :

                – Parfume et fait fuir mouches et moustiques : verser quelques gouttes d’essence de lavande dans l’eau d’un humidificateur de radiateur, dans un diffuseur, ou un brûle parfums avec un peu d’eau, pour évaporer l’essence sans la brûler (l’essence, plus légère, reste en surface et ne se mélange pas à l’eau).

               – On peut aussi éclabousser les tapis et paillassons de la maison avec de l’huile essentielle afin que le parfum s’échappe à chaque passage. Attention aux tapis délicats qui peuvent se tâcher.

Dans ce cas, on peut utiliser aussi du lavandin, bien moins cher, si l’odeur, plus camphrée, convient.

               – Associée à des huiles essentielles de romarin, de menthe poivrée et de pin sylvestre, l’huile essentielle de Lavande entre dans la composition de spray (comme la brume aromatique) à vaporiser dans une pièce ou sur un mouchoir pour purifier l’atmosphère et favoriser le bien-être respiratoire.

Usage interne :

Antispasmodique :

                – Infusion : 50g/​litre, contre les vertiges et les spasmes divers et pour favoriser la diurèse.

                – Son action antispasmodique se combine bien avec celles d’autres plantes comme le thym (Thymud vulgaris).

– Analgésique, antalgique dans les affections buccales :

                – En fumigation, combat les affections de la gorge et les bronches.

                – En gargarismes, la lavande désinfecte la gorge et détend les nerfs et les muscles de la face atteints : angines à points blancs, bégaiement, paralysie de la langue, contraction de la bouche.

                – Les infusions de fleurs sont utilisées en gargarisme pour soulager les gorges enflammées ou irritées ; dans ce cas la lavande se marie bien avec la réglisse (Glycyrrhiza glabra).

Antiseptique, bactéricide (interne et externe) :

Voir paragraphe précédent

                – Infusion des 5 fleurs : diurétique dans les maladies infectieuses, fièvres éruptives (H. Leclerc)

fleurs de lavande 10g

fleurs de bourrache 5g

fleurs de souci 5g

fleurs de genêt 5g

fleurs de pensée sauvage 5g

Une cuillerée à soupe par tasse d’eau bouillante. Infuser 10 minutes. 3 tasses par jour.

                – 1 à 2 gouttes sur un sucre ou sur une cuillère de miel pour lutter contre les maux de gorge.

                – Son action antiseptique se combine bien avec celles d’autres plantes comme le thym (Thymud vulgaris) et la grande aunée (Inula helenium).

Antiseptique pulmonaire et modificateur des sécrétions bronchiques :

                – La tisane de lavande, légèrement hypnotique, pourra, grâce à ses propriétés antiseptiques, combattre nombre d’affections respiratoires tel que la grippe, bronchite, l’asthme, les toux quinteuses

                – Une pincée de fleurs séchées ou quelques gouttes d’essence dans un bol d’eau bouillante complètera parfaitement le traitement d’une grippe ou d’une bronchite en désinfectant les voies respiratoires.

                – Bronchite (adulte) : 1 goutte de Lavande Aspic + 1 goutte de Niaouli, sur un comprimé neutre, 3 fois par jour, 5 jours

                – 1 à 2 gouttes en inhalation contre les rhumes et les sinusites.

                – Sinusite chronique (adulte) : 1 goutte de Lavande Aspic + 1 goutte d’Arbre à thé, sur un comprimé neutre, 3 fois par jour, 5 jours

                – Infusion de lavande : 20g de fleurs séchées pour 1 litre d’eau bouillante ; 3 tasses par jour traitera l’asthme.

Cholérétique (stimulante de la sécrétion de bile) :

                Un remède pour le foie, prôné par Hildegarde de Bingen, est le vin de lavande. Le vin de lavande élimine non seulement les douleurs hépatiques, mais tout particulièrement le sentiment de pression du foie congestionné. En plus, il supprime fréquemment la congestion pulmonaire concomitante et assure la liberté et la fraîcheur d’esprit.

                Il est expressément recommandé de faire cuire le vin avec de la lavande aspic (lavendula spica) : le vin à la lavande contient au plus 2% d’alcool, parce que l’alcool a été réduit par la cuisson dans la préparation. C’est seulement lorsqu’on n’a pas de vin, qu’on peut aussi faire cuire de l’eau avec le miel les fleurs de lavandes et boire tiède cet extrait dans la journée. On en prend tiède le contenu de 1 à 2 verres à liqueur, trois fois par jour. La durée de la cure est de 2 à 4 mois.

                “… et sa chaleur est saine. Qui fait cuire de la lavande aspic avec du vin ou, s’il n’a pas de vin, avec du miel et de l’eau et qui en boit tiède souvent, adoucit la douleur dans son foie et dans les poumons et la vapeur dans sa poitrine (congestion pulmonaire), et le vin à la lavande lui assure une science pure et une nette intelligence” (PL 1140 C).

                Pour la maladie de foie les fleurs de lavande à employer sont seulement celles de la lavande aspic (lavandula spica).

Tonicardiaque et calmante des nerfs du cœur, hypotensive :

Traite l’hypertension, les vertiges

                – En infusion : 2 c. à thé dans 150 ml d’eau chaude. Jusqu’à 3 tasses par jour entre les repas pour contrer ou prévenir les problèmes digestifs et pour soulager les vertiges.

Diurétique et sudorifique tonique

Alcoolature : 40 gouttes, 4 fois par jour dans un peu d’eau

Augmente la sécrétion gastrique et la motricité intestinale :

Contre l’atonie gastrique

                – En infusion : 2 c. à thé dans 150 ml d’eau chaude. Jusqu’à 3 tasses par jour entre les repas pour contrer ou prévenir les problèmes digestifs et pour soulager la migraine ou les vertiges.

Calmante :

La lavande est aussi utilisée pour combattre l’anxiété, les insomnies et la nervosité. On la prend de différentes manières, en infusion, en gélules ou encore sous forme d’huile essentielle.

C’est un fait, la précieuse fleur bleu-mauve, férue des terrains rocailleux de Provence, figure parmi les plus naturels et les plus modernes des antidotes au stress.

                – Infusion : Une cuillère à dessert de fleurs par tasse d’eau bouillante. Laisser infuser 10 mn. 3 tasses par jour entre les repas, soit 2 à 3 g par jour.

                – Huile essentielle : 2 à 5 gouttes sur un morceau de sucre, dans du miel ou en solution hydro alcoolique, 2 à 3 fois par jour.

En analgésie, 1 gramme à jeun inhibe la sensibilité en laissant l’intelligence intacte mais assoupie.

                – La tisane de lavande, légèrement hypnotique et délicieusement bleutée, pourra détendre les personnes anxieuses, favoriser la digestion.

                – En teinture : 1 cuillerée à café avant de se coucher

                – En association avec le romarin (rosmarinus officinalis), elle soulage la fatigue nerveuse.

                – Stress, anxiété : 2 gouttes de Lavande officinale sur un comprimé neutre, 3 fois par jour et/ou 2 gouttes de Lavande officinale en friction sur les plus des coudes, 2 fois par jour

Vermifuge :

Mettre de l’extrait de lavande sauvage sur les poignets, sous le nez et aux temps des enfants, chasse les vers.

Ernmenagogue (stimule le flux sanguin dans la région pelvienne et l’utérus)

Attention, évitez de barbouiller votre chien ou votre chat d’huile essentielle ; les animaux sont beaucoup plus sensibles que nous et risques de ne pas vraiment apprécier. Quelques gouttes sur le collier suffiront.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *