Huile Essentielle de Lavande Fine

Nom latin : Lavandula angustifolia

Autres noms : Lavande vraie, Lavande officinale

Famille botanique : Lamiaceae

Partie distillée : Fleurs / sommités fleuries

Fleurit de début juillet à fin août et pousse entre 1000 et 1200 mètres

La lavande fine est de petite taille et possède une seule fleur sur chaque tige. Elle se reproduit par graine. Les fleurs sont bleues, bleu-mauve.

Principaux constituants :

  • Monoterpénols (30 à 35%) :

                * Linalol (25 à 40%)

                * Alpha-terpinéol (1%)

                * Terpinène-4-ol (2 à 6%)

                * Bornéol (1 à 2%)

  • Esters (50%) :

                * Acétate de linalyle (25 à 45%)

                * Acétate de lavandulyle (5 à 20%)

                * …

  • Sesquiterpènes (5 à 8%) dont la béta-caryophylline (10 à 15%)…
  • Aldéhydes
  • Coumarines

Activité fortement liée au linalol et à l’acétate de linalyle

Indications thérapeutiques des constituants :

  • Monoterpénols : Anti-infectieux puissant à large spectre d’action et immunostimulants. Non dermocaustiques, ni hépatotoxiques
  • Esters : Antispasmodiques et antalgiques, anti-inflammatoires, sédatifs et rééquilibrant le système nerveux

Caractéristiques organoleptiques :

  • Odeur : agreste, florale et herbacée
  • Couleur : jaune clair à orangé
  • Aspect : liquide mobile limpide

Caractéristiques physiques :

  • Densité à 20°C : 0,880 à 0,890
  • Indice de réfraction à 20°C : 1,450 à 1,464
  • Pouvoir rotatoire à 20°C : -12° à -7°
  • Point éclair : 71°C

Petite histoire :

Le mot “Lavande” (Lavandula) aurait été créé au Moyen âge d’après le verbe latin “lavare” qui veut dire “laver”, “purifier”, mais l’usage de cette plante date d’une époque bien antérieure ; d’où le nom des lavandières de nos campagnes et la tradition de la lavande dans le linge

On l’appelle aussi « lavande de population ». De tout temps utilisée pour ses vertus médicinales, elle fut « l’or bleu de la région » quand elle était recherchée par les plus grands parfumeurs pour sa fragrance très délicate d’où le nom de “lavande fine” utilisé par les producteurs.

Il faut environ 130 kg de fleurs pour obtenir 1 litre d’huile essentielle par distillation.

Propriétés historiques :

Le nombre étendu d’indications traitées par cette huile essentielle la place comme une panacée universelle. Sa parfaite innocuité, son excellence tolérance alliée à son efficacité sans ombre ont très certainement contribué au rôle primordial qu’elle occupe dans toute pharmacie aromatique digne de ce nom

De tous temps, de nombreux auteurs font état de ses propriétés particulières, on la gratifierait presque de toutes les guérisons. On dit aussi qu’elle est le “Couteau Suisse” de l’aromathérapie car de tout temps, depuis Dioscoride dans Materia medica au Ier siècle jusqu’à René-Maurice Gattefossé (qui donna naissance à l’aromathérapie moderne en 1928), la lavande a toujours été reconnue et utilisée pour ses vertus médicinales :

  • Sainte Hildegarde la conseillait déjà comme cicatrisante au Moyen-Age.
  • Selon le docteur Pascal ARLOT, dans le guide de la phyto-aromathérapie, la lavande est utilisée pour désencombrer les sinus et les voies respiratoires (expectorante). C’est un anti-infectieux puissant et une aide remarquable des brûlures sévères. Elle s’applique en onction au niveau du thorax, de la gorge, des sinus et localement sur les brûlures comme anti-inflammatoire.
  • Selon le docteur VALNET, la lavande facilite la digestion, apaise les mots de tête, éloigne les refroidissements, et, diluée, c’est un allié des cheveux et de la peau.
  • Selon Maurice MESSEGUE, dans son livre “c’est la nature qui a raison” : la lavande éloigne les insectes (mites), a une action antivenimeuse, antiseptique. C’est aussi un calmant et un désinfectant.
  • Dans “Mémoires de la Lavande” aux Editions Equinoxe en 2003, Gilbert Fabiani et Alain Christof en dissertent volontiers et résument toutes ses fonctions : “l’huile essentielle de lavande est idéale pour traiter les troubles légers du sommeil et les problèmes respiratoires : toux, rhume, nez bouché, asthme ou grippe. On la dit sédative, calmante, digestive, diurétique, voire tonique. Elle a sur la peau une action antiseptique et cicatrisante. Efficace contre les poux, elle éloigne également les moustiques.”
  • Une légende rapporte même que si vous désirez faire des rêves prémonitoires vous devez vous masser le front avec des fleurs de lavande avant de vous endormir.
  • En phytothérapie, on la recommande pour combattre l’anxiété, la nervosité et les insomnies, ainsi que pour soulager les rhumatismes et soigner les infections des voies respiratoires. Elle peut être prise en infusion, en poudre (gélules), sous forme d’huile essentielle ou d’alcoolat, pour les frictions.

Propriétés principales :

  • Antispasmodique puissante, musculotrope : Réduit les contractions des muscles selon un mode d’action similaire à celui des huiles essentielles de Géranium bourbon et de Menthe poivrée.
  • Sédative, anxiolytique, calmante : Il s’agit de l’huile essentielle la plus calmante et apaisante (grâce au linalol, au terpinène-4-ol et à l’acétate de linalyle). Elle diminue le temps d’endormissement et augmente la durée du sommeil. La diffusion aide à la gestion du stress, de travaux difficiles, des douleurs, des interventions chirurgicales
  • Anti-inflammatoire
  • Antalgique, anesthésiante locale
  • Cicatrisante puissante
  • Hypotensive, vasodilatatrice : Réduit la tension et dilate les vaisseaux
  • Carminative : Favorise l’évacuation des gaz et calme les spasmes intestinaux (esters monoterpéniques)
  • Anti-infectieuse, antifongique
  • Antiprotozoaire : Elle agit sur le protozoaire Trichomonas vaginalis responsable d’infections vaginales
  • Antiparasitaire et insectifuge : Elle est efficace contre les tiques, les poux…

Indications traditionnelles :

  • Crampes, contractures et spasmes musculaires
  • Stress, anxiété, dépression, agitation, insomnie
  • Acné, eczéma, psoriasis, prurit, brûlure, ulcère, plaie, escarre, dermite, couperose
  • Rhumatismes
  • Hypertension artérielle
  • Troubles d’origine nerveuse : asthme, spasme digestif, nausée, migraine, extrasystole

Posologies courantes :

Voie orale :

  • Adulte : 2 gouttes, 3 fois par jour
  • Enfant >7 ans : 1 goutte, 3 fois par jour

Voie cutanée :

  • Adulte : 2 à 5 gouttes, 3 fois par jour, pures (geste d’urgence) ou en dilution (5 à 15% – maximum 30%) dans une huile végétale
  • Enfant >7 ans : 2 gouttes, 3 fois par jour, en dilution dans une huile végétale

Si peau sensible ou très réactive (de rares cas de dermatite de contact ont été observé : irritation, démangeaison), mélangez l’huile essentielle de Lavande à une huile de base (ex : huile d’amande douce).

Diffusion :

Quelques gouttes seules ou en mélange dans un diffuseur par nébulisation, 10 minutes durant 30 minutes

Ambiance olfactive :

Seule ou mélange, par évaporation sous chaleur douce régulée

Inhalation sèche :

1 à 2 gouttes sur un mouchoir

Sauna facial :

1 à 2 gouttes dans un bol d’eau bouillante

Précautions d’emplois HE :

Utilisable pour adulte et enfant, demander conseil pour l’utilisation chez les très jeunes enfants

Utiliser uniquement sur avis de votre médecin en cas d’épilepsie ou d’asthme

Ne pas utiliser chez la femme enceinte (dans les trois premiers mois de leur grossesse), ou en cas d’allergie à l’un des composants de l’huile essentielle

Contre-indications :

A éviter si vous êtes sous médicaments anticoagulants (en raison de la coumarine qu’elle contient).

Cette huile essentielle est incompatible avec les sels de fer et l’iode à cause d’une certaine toxicité.

Organes et sphères cibles :

  • Le système nerveux
  • La peau

Associations intéressantes :

Sauge officinale, Sauge sclarée, Ramorin à cinéole, Myrthe, Chamomille noble, Hélichryse italienne, Thym vulgaire à linalol, Carotte, Cyprès de Provence, Petit Grain Bigarade, Laurier noble, Niaouli, Gaulthérie couchée

Remèdes préparés à base d’huile essentielle de Lavande :

Désirez-vous préparer des remèdes à base d’huile essentielle de Lavande fine ? Cependant connaissez-vous les ingrédients et les quantités ?

J’ai pensé à vous et ai regroupé tous les remèdes à base de Lavande dans l’article : Se soigner avec l’huile essentielle de Lavande fine

Rendez-vous y pour pouvoir commencer à réaliser vos propres compositions pour vous soigner !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *