Pipi au lit – Ortie – usage interne

Transcription écrite de la vidéo (vidéo en fin d’article) :

Bienvenue à vous dans cette deuxième vidéo sur l’ortie.

Avant de commencer, passons par le passage obligé :

Je vous préviens que toutes les informations que je vous donnerai ; tant les indications thérapeutiques que les doses énoncées ; ne seront là qu’à titre purement indicatif. N’utiliser aucune préparation sans l’avis de votre médecin ou de votre pharmacien. Si vous avez le moindre doute, sur votre état ou sur les informations que je vous délivre, référez-vous à un professionnel de santé.

                              ??????

Parlons tout de suite des propriétés de l’ortie par voie interne.

– Enurésie :

* La préparation la plus courante va être le gâteau aux orties pour traiter l’énurésie, ou le pipi au lit des enfants. Faites de petits gâteaux pour votre enfant puisse en manger un tous les soirs.

Il vous faut 15g de semences pilées et 60g de farine. Faites une pâte en ajoutant un peu d’eau et pourquoi pas du miel pour donner meilleur goût. Faites cuire au four à 180°C pendant 5 à 10min. Faites manger un gâteau chaque soir à votre enfant.

– Hypertrophie bénigne de la prostate :

* L’ortie est également très prescrite pour l’hypertrophie bénigne de la prostate. Néanmoins, à cause de mon éducation scientifique, je ne peux pas vous confirmer cette utilisation. Les études qui ont été menées se révèlent concluantes mais présentent trop d’incertitudes méthodologiques et ne peuvent donc pas être considérées comme fiables. Même les agences médicales d’Europe sont en désaccords. La majorité préconise l’ortie en association d’un autre traitement, par son usage traditionnel mais l’une d’entre elles déconseille l’utilisation de l’ortie.

Je ne souhaite pas prendre position ici mais mon rôle reste de vous donner toutes les informations nécessaires pour que des charlatans ne profitent pas de vous.

Toutefois, je ne vous donnerais pas de recette pour ce traitement considérant qu’il n’est pas assez efficace pour être utilisé seul. Google est votre ami, il pourra vous donner tous les renseignements que vous souhaitez.

– Anémie, asthénie :

* Par contre, l’ortie est très riche en fer et sera une alliée de choix contre l’anémie ou la fatigue. Mangez-en environ 100g par jour haché dans l’alimentation.

* Si vous préférez les infusions, pas de problème. Faites bouillir une cuillère à soupe de plante dans une tasse d’eau chaude pendant 5min. Laissez infuser 10min, filtrez et buvez 3 tasses par jour. Cette boisson pourra être utilisée en cure au début de l’hiver.

* Dernière recette, celle de la soupe d’ortie, très utilisée dans les livres de nos grands-mères. Il vous faut environ 200g d’ortie fraîche si possible, 200g de pomme de terre et 1,5L d’eau. Lavez soigneusement les feuilles et coupez-les en petits morceaux. Débitez les pommes de terre en rondelle et mélangez le tout dans une casserole d’eau. Cuire à feu doux pendant 20min, ajoutez une pincée de sel, un peu de bouillon. Voilà, c’est prêt à déguster pour vos soirées d’hiver !

– Cystites :

* La dernière utilisation sous forme de tisane sera pour lutter contre les cystites. Effectivement, l’ortie est diurétique, elle sera donc un bon complément à un traitement antiseptique.

Pour préparer votre tisane, il vous faudra 2 à 5g de feuilles, soit une cuillère à soupe dans 200mL d’eau. Portez à ébullition puis laissez infuser 10min environ. Vous pouvez boire jusqu’à 6 tasses par jour.

 

Finissons avec les précautions d’emplois :

Faites attention à cause de l’effet diurétique de la plante, surtout si vous avez des maladies cardiaques ou si vous prenez des fluidifiants sanguins, bien qu’aucun cas clinique n’ai été recensé pour l’instant.

Si vous prenez des suppléments de fer, il faudra éloigner la prise d’ortie, quelle que soit sa forme.

Chez les enfants, il faut attendre qu’ils aient atteint l’âge de 10-12 ans avant de leur en donner.

Comme toujours, les femmes enceintes doivent faire attention bien qu’une utilisation modérée ne représenterait aucun risque connu.

Si vous récoltez vous-même vos plantes, évitez les lieux fréquentés car l’ortie accumule facilement les produits toxiques et les métaux. Préférez les emplacements éloignés de toute population (montagne, forêt…).

 

C’est terminé pour aujourd’hui. J’espère que vous avez appris plein de nouvelles choses.

Encore merci d’avoir regardé cette vidéo. N’hésitez pas à la partager si elle vous a plu.

Je vous dis à très bientôt.

Bye-bye.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *