3 moyens radicaux pour enrayer les angines

                               Young woman with handkerchief having  cold. Isolated.

La saison froide s’approche à grands pas, tout comme les virus qui prolifèrent comme des lapins autour de nous.

Dès que la gorge commence à piquer ou à vous faire mal, il faut traiter rapidement pour éviter de laisser dégénérer une petite angine en infection généralisée.

                            

Avant tout, quels sont les symptômes d’une angine ?

Il s’agit d’une inflammation de la gorge, la douleur peut apparaître brutalement ou très progressivement. Dans les cas simples, il n’y aura pas ou peu de fièvre et l’angine surviendra généralement juste après un rhume, ou juste avant. Le simple fait d’avaler est douloureux, une toux peut être présente et les ganglions au niveau du cou auront augmenté de volume (car ils jouent leur rôle de protection de l’organisme).

Cependant, les angines peuvent être dues à deux types de pathogènes :

               – les virus : angines virales

               – les bactéries : angines bactériennes

En général, le traitement sera uniquement symptomatique, parce que la guérison est spontanée, et aucun antibiotique ne sera donné SAUF pour des angines bactériennes spécifiques (les angines à streptocoque A). Ne vous inquiétez pas, le médecin les détecte par un test simple et rapide qu’il pratique à son cabinet.

Vous pouvez lire sur internet qu’il existe les angines rouges (fond de la gorge très enflammé) et les angines blanches (dépôts blanchâtres au fond de la gorge). Cela n’a aucune conséquence en ce qui concerne le traitement que vous prendrez par vous-même, seul le médecin approfondira si vous le consultez. En effet, ces deux types d’angines peuvent être provoquées par les mêmes types de germes. Alors à quoi bon s’en soucier ?

 

Quelques mesures devront être prises pour éviter de contaminer tout l’entourage. Ces pratiques pourront se répéter pour toute maladie hivernale pour éviter la propagation intempestive de celle-ci:

– Lavez-vous régulièrement les mains à l’eau et au savon. Les gels hydroalcooliques sont bien mais vont rapidement dessécher vos mains

– Utilisez plutôt des mouchoirs en papier pour vous moucher. Jetez-les après utilisation pour vous réinfecter.

– Si vous avez envie de tousser ou d’éternuer, s’il vous plaît mettez une main devant votre bouche. Si ce n’est pas possible ou que vous ne voulez pas vous salir les doigts, vous pouvez utiliser le creux de votre coude ou bien un mouchoir en papier que vous jetterez de suite.

– Eviter d’embrasser vos proches et vos amis pour ne pas les contaminer. En leur expliquant simplement votre état, ils ne se vexeront pas

– Ne vous approchez pas trop des jeunes bébés qui sont très fragiles

– Aérez votre appartement ou votre maison une fois par jour, une dizaine de minutes au minimum

 

Pour vous soigner, je vais vous donner trois remèdes, deux à base d’huiles essentielles et un de phytothérapie. Les préparations que je vous donne ci-dessous seront à prendre par voie orale, sur le support de votre choix (sucre, miel, huile végétale, comprimé neutre…). Sachez que je recommande de préférence le miel ou une huile végétale, s’il n’y a pas de problème de diabète.

               – 1 goutte d’HE de Thym à thymol (Thymus vulgaris à thymol) + 1 goutte d’HE de Citron (Citrus limonum). Prenez le mélange 3 fois par jour, pendant 3 à 5 jours, même si les symptômes ont disparu

               – 1 goutte d’HE d’Origan compact (Origanum compactum) + 1 goutte d’HE d’Arbre à thé (Tea Tree : Melaleuca alternifolia) + 1 goutte d’HE de Citron (Citrus limonum). Pour cette préparation, vous pouvez la prendre, comme la précédente, de 3 à 4 fois par jour de 3 à 5 jours.

Pour les deux mélanges précédents, les HE antiseptiques (Thym, Origan, Tea-tree) sont très puissantes et peuvent blesser le foie. C’est pour cela que l’HE de Citron est ajoutée pour protéger les cellules hépatiques, mais vous pouvez la remplacer par l’HE de Mandarine rouge (Citrus reticulata) à la même dose, si vous n’aimez pas le Citron. Ces deux HE ont des propriétés semblables pour préserver le foie.

Ne pas utiliser chez les enfants de moins de 7 ans, les femmes enceintes et les femmes allaitantes.

               – Ramassez 2 poignées de feuilles de Ronce (avec des gants si possible) et mettez-les dans une casserole d’eau. Faites bouillir pendant 5 minutes et laissez infuser 20 minutes au moins. Ensuite, filtrez la préparation avec un tamis fin pour éviter de récolter les épines qui seraient cachées. Avec la solution obtenue, faites des gargarismes 4 fois par jour pour renforcer la muqueuse du pharynx et diminuer l’inflammation.

Vous pouvez associer à ces gargarismes, de la propolis. Elle possède d’excellentes propriétés anti-inflammatoires, antibactériennes et antivirales.

 

Cependant, la consultation chez un médecin s’avère nécessaire dans certains cas :

– Votre fièvre est élevée (supérieure à 38°C)

– La douleur est apparue brutalement

– Si votre mal de gorge est très intense

– Les ganglions du cou sont très douloureux

– Si la fièvre ou les douleurs augmentent, ou durent depuis plus de 3 jours

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *